La technologie Gorilla Glass de l’iPhone nous montre que le succès peut parfois attendre 40 ans

2 juillet 2012 par gestiondeprojet.com Laisser une réponse »

apple projetDans un monde où l’innovation se développe à la vitesse de la lumière, la plupart d’entre nous considère comme acquis les grands projets de développement de nouveaux produits  innovants qui ont modifié notre façon de vivre (« New Product Development » ou NPD). En réalité, beaucoup de projets NPD ont conservé des traces de combat de ces dernières années voire décennies, démontrant leur mérite, et leur acceptation par le public cible. La plupart des grandes innovations (90% à 95%) échouent au départ. Beaucoup de ces grandes innovations ont été conçues par des technologues et des inventeurs qui n’avaient aucune idée des futurs usages du marché ou du désir de combler les besoins d’un public particulier. De plus, même lorsqu’une approche méthodique est employée pour diminuer les risques d’échec, les innovations révolutionnaires doivent faire face à un monde conservateur qui résiste aux changements. Mais si l’échec est à ce point évident, pourquoi les entreprises investissent-elles des millions dans l’innovation et la recherche ? La réponse est simple. Les entreprises comprennent que prendre des risques peut rimer avec grande récompense, et que malgré la nature résistante de l’être humain, une fois la nouveauté devenue «normale», le retour sur investissement peut être illimité.

Prenons par exemple la société Corning qui a lancé les ustensiles de cuisine en verre Pyrex en 1915 aux USA. L’histoire de « Pyrex » date en réalité de plusieurs années plus tôt, lorsque Otto Schott, en Allemagne, à la fin du 19ème siècle, inventa le verre pour applications commerciales sous la marque «Duran». Pourtant, le succès commercial mondial de Pyrex a débuté lorsque cette technologie trouva sa voie dans les ustensiles de cuisine dans les années 1930 et 1940.

Le scénario «Pyrex» n’est pas une exception.

En fait, il y a de ça quelques années, avec l’introduction de l’iPhone d’Apple en 2006, Steve Job réanima une innovation technologique de Corning restée inerte pendant plus de 40 ans. Dans les années 1960, Corning lança le «Project Muscle» qui visait à développer un verre très résistant pour les pare-brises des automobiles. En raison de son coût élevé, le projet échoua et la technologie fut mise en suspens. De retour en 2006, Steve Jobs était à la recherche d’un verre pour l’écran du iPhone qui soit résistant aux rayures. Conscient du côté innovateur de Corning dans la technologie du verre, Jobs contacta le directeur de chez Corning, Wendell Weeks qui lui suggéra cette technologie des années 1960 nommée «Gorilla Glass» transformant ainsi une vieille technologie en un revenu de 160 millions de dollars.

Qu’il s’agisse de Pyrex, du Gorilla Glass ou de n’importe quelle technologie révolutionnaire, les projets NPD nous enseignent que c’est l’entreprise qui marque le pas du changement et l’acceptation du marché dans le développement de nouveaux produits. Les projets innovateurs rencontreront le succès escompté que lorsque leur temps sera venu.

Neil Stolovitsky

geniusproject

Article proposé par Genius Project

Publicité

Les commentaires sont fermés.

Liens amis : Permaculture et agroécologie en Savoie - Agence web en Savoie - Investir et entreprendre en Savoie Mont-Blanc