Archive pour février 2014

Commentaires ouverts sur le projet de norme AFNOR consacré au management des activités de recherche

18 février 2014

afnorUn projet de norme AFNOR, dont le code est « NF X 50-553 », est en cours d’élaboration. Il propose des recommandations sur le management des activités de recherche. Ce projet de document, destiné à tout organisme privé ou public faisant de la recherche, est soumis à commentaires sur le site internet de l’Afnor jusqu’au 13 mars 2014.

Ce document intègre des recommandations sur les bonnes pratiques en gestion de projet dans le domaine des activités de recherche aux chapitres 6.2 à 6.3 :

  • 6.2 Élaboration d’une activité ou d’un projet scientifique
  • 6.2.1 Identification de la question scientifique/définition des objectifs
  • 6.2.2 Identification et gestion des risques
  • 6.2.3 Organisation, planification, conduite et capitalisation des recherches
  • 6.3 Conduite d’une activité de recherche en mode projet

Les « fondamentaux de la gestion de projet » sont ainsi déclinés dans ce « contexte métier » particulier qu’est la recherche. Les objectifs, les risques, l’organisation et la planification, puis la conduite du projet jusqu’à sa terminaison.

Un critère particulier mérite d’être souligné dans le processus d’évaluation d’un projet : son acceptabilité déontologique. Il est ainsi précisé dans le projet de document que celle-ci « peut faire l’objet d’une analyse éthique, fondée à la fois sur les politiques internationales, nationales et celles propres à la structure de recherche ainsi que sur les principes éthiques et la déontologie propre à la discipline. Dans certains cas, comme en recherche clinique ou sur des animaux, l’avis de comités spécifiques et un cadre légal strict sont à respecter ».

 

Les annexes proposent également un tableau et un schéma de déroulement d’un projet de recherche.

Données d’entrée Parties prenantes Données de sortie
Question scientifique posée ou attente   client identifiée Partenaires Avant-Projet
Organisation   existante Projet d’accord entre   partenaires
Nomination   d’un coordonnateur Proposition d’un chef de projet   et d’un Comité de pilotage
Avant-Projet Décideurs Avant-projet approuvé
Proposition   chef de projet et comité de pilotage Commanditaire Nomination d’un chef de projet
Projet   d’accord entre les partenaires Accord formalisé entre les   partenaires
Constitution d’un comité de   pilotage
Avant-projet approuvé Chef de projet Projet détaillé
Chef de   projet nommé Partenaires Engagement formel de tous les   partenaires
Accord   formalisé entre les partenaires Décideurs
Comité   de pilotage constitué
Projet détaillé Décideurs Commanditaire Contractualisation
Engagement   formel Projet détaillé approuvé
de tous   les partenaires
Projet   détaillé approuvé Chef de projet Comptes   rendus des réunions d’avancement
Indicateurs Partenaires concernés
Non   conformités
Constitution   progressive du dossier de projet Comité de pilotage et   commanditaire Comptes rendus des revues de   projet
Résultats Partenaires Brevets, publication, .
Comptes   rendus de projet, Dossier du projet constitué
Brevets,   publications, .
Comptes rendus de revues de projet Décideurs Compte rendu de revue de fin de projet
Dossier   du projet constitué Commanditaire
Compte rendu de la revue de fin de projet Chef de projet Partenaires Bilan global, recommandations,   évaluation du projet
Archivage   du dossier constitué
Satisfaction   clients, partenaires et commanditaire

processus-afnor-projet

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Afnor.

BD d’Etienne Appert : Clarifier son portefeuille de projet

16 février 2014

Mon entreprise est surchargée de projets, comment les prioriser ?

www.le-managemental.fr

www.le-managemental.fr

BD publiée par Etienne Appert sur http://www.le-managemental.fr/2013/09/15/clarifier/

 

Les quatre freins à la mise en place d’un outil collaboratif SaaS selon l’expérience de Planzone

11 février 2014

planzoneIl n’est pas toujours évident de mettre en place de nouveaux outils en matière d’organisation du travail et de connaître « la marche à suivre ».
Après cinq ans d’expérience dans le domaine du SaaS, Planzone vous propose de répondre à quatre arguments fréquemment opposés à la mise en place d’une solution SaaS de gestion de projet collaborative : Cela fait du travail en plus,  cela risque de faire apparaître des doublons,  cela va changer nos habitudes de fonctionnement, c’est l’obligation de se former…

Un outil de plus : c’est forcément du travail en plus ?

Combien d’outil(s) utilisez-vous actuellement au quotidien pour :

  • amener vos collaborateurs à se concentrer les éléments importants du travail quotidien ?
  • échanger avec vos collaborateurs ? Le téléphone ? Le mail ?
  • partager vos fichiers ? Encore l’e-mail ? votre réseau interne ?
  • connaître l’évolution de vos projets ? des logiciels de planification ?

Intégrer un outil collaboratif en mode SaaS au sein de votre organisation vous permet de disposer, en un seul et même endroit, de plusieurs fonctionnalités qui doivent répondre aux questions évoquées ci-dessus :

planzone critere choix saas gestion projet

En conclusion : ce n’est pas du travail en plus dans la mesure où vous disposez d’une vue d’ensemble de votre travail et de vos équipes.

 

Un outil de plus : c’est le risque de faire apparaître des doublons ?

Un outil de travail collaboratif en mode SaaS doit regrouper 3 environnements :

  1. Un  réseau de connaissances, où les discussions collaboratives donnent du contexte aux actions,
  2. Une gestion centralisée du travail (objectifs, activités, tâches, documents…),
  3. Un suivi du projet (calendrier, planning, échéancier, rapports…),

En conclusion : vous disposez d’un outil vous permettant de regrouper plusieurs fonctionnalités propres à l’organisation du travail. Il est important que ces outils soient intégrés avec les applications et les plateformes existantes (Google Drive, Google Calendar, e-mail, etc.)

 

Un outil de plus : c’est changer nos habitudes de fonctionnement ?

Une solution collaborative en mode SaaS est un moyen pour fluidifier votre travail quotidien et ne gérera pas l’organisation à votre place. Il y a un investissement de temps au départ.

Il ne s’agit pas de tout effacer et de « recommencer à zéro » car vous organisez déjà votre travail quotidien.

Les seuls changements en matière de fonctionnement et d’organisation est que plutôt que d’ouvrir plusieurs logiciels, vous utiliserez un endroit qui rassemble les éléments de votre travail.

En conclusion : un outil collaboratif peut changer les habitudes de fonctionnement, mais l’intérêt est justement de les faire évoluer vers plus d’efficacité pour la réalisation de vos objectifs.

 

Un outil de plus : c’est l’obligation d’une formation ?

Dans un premier temps, nous vous invitions à utiliser les fonctionnalités qui simplifieront votre quotidien et qui vous apporteront une valeur ajoutée.

De plus, vous devez choisir des outils qui ne nécessitent pas d’être des experts de l’organisation et de la gestion de projet.

La formation pourra être nécessaire :

  • pour définir et intégrer vos modes de fonctionnement internes à ce nouvel outil.
  • pour faire évoluer votre organisation et augmenter les bénéfices liés à l’implémentation d’un outil de collaboration en mode SaaS.

 

D’après un article original publié sur le blog de l’équipe Planzone, logiciel SaaS de gestion de projet.

 

 

Liens amis : Permaculture et agroécologie en Savoie - Agence web en Savoie - Investir et entreprendre en Savoie Mont-Blanc