logo gestiondeprojet.com le site de la gestion de projet 
Projet
 TitreLivres
.

Tous les thèmes
Audit et organisation
Communication
Coûtenance
Education et enseignement
Epistémologie
Gestion de la connaissance
Gestion de production
Gestion de projet
Gestion des ressources humaines
Humour et ironie
Internet et télécoms
Logiciels et progiciels
Méthodes et outils
Planification
Prospective et innovation
Qualité
Recherche opérationnelle
Référence
Risques
Sciences cognitives
Sociologie
Approches de la gestion de projet par les sciences humaines.
Stratégie et management
Systèmes d'information
Urbanisme et construction

 

 


Livres de gestion de projet
Sociologie : Approches de la gestion de projet par les sciences humaines.
Un titre ? Un auteur ? Un mot clef ?

Pages :   1   2   3   4   5   6   Suivante


280 pages.
17,6x10,8x1,6 cm.
Une logique de la communication Points édition
Paul Watzlawick, Janet Helmick Beavin, Don-D Jackson. Publié le 27/02/2014 aux éditions Points.

Thèmes : Communication, Epistémologie, Référence, Sociologie

Réédition en poche d'un ouvrage de référence
Scène de ménage dont "Qui a peur de Virginia Woolf ?" fournit le modèle, double bind où le sujet est soumis à plusieurs ordres contradictoires émis simultanément : tel sont certains des cas de pathologie de la communication analysée ici. Comment répondre à leurs paradoxes, sinon par d'autres paradoxes ? On mettra le patient dans une double contrainte contradictoire, on lui prescrira son symptôme même. Il s'agit ici du premier jalon d'une oeuvre aujourd'hui classique. En relation avec les travaux de Bateson, les chercheurs de Palo Alto appliquent avec brio les modèles logiques et cybernétiques au pathologique (et au normal) humain.

Paul Watzlawick, est un théoricien dans la théorie de la communication et le constructivisme radical, membre fondateur de l'École de Palo Alto

Plus de détails...

 

466 pages.
17,6x10,8x2,4 cm.
La sociologie des organisations : Initiation théorique suivie de douze cas pratiques 6e édition revue et corrigée édition
Philippe Bernoux. Publié le 27/02/2014 aux éditions .

Thèmes : Sociologie

L'image de la sociologie est en train de changer. On découvre que le dynamisme d'un ensemble humain ne dépend pas seulement du caractère de son chef, de la conjoncture économique, de l'aide du ciel ou du tempérament national, mais d'un certain nombre de principes d'organisation. Ces principes sont exposés ici de manière accessible, illustrés par une douzaine de cas français et étrangers. Il ne s'agit pas de chercher des modèles mais de dévoiler une attitude et des outils qui permettent de comprendre comment une organisation se constitue et peut se transformer. Cette nouvelle édition comprend un chapitre inédit qui présente les principaux courants théoriques récents (conventions, traduction, encastrement, néo-institutionnalisme, rôle des nouvelles technologies de la communication).

Plus de détails...

 

256 pages.
23,8x15,4x1,8 cm.
Neurosciences et management : Le pouvoir de changer 2ème édition
Bernadette Lecerf-Thomas. Publié le 13/02/2014 aux éditions Eyrolles.

Thèmes : Prospective et innovation, Sciences cognitives, Sociologie

En prenant appui sur les connaissances apportées par les neurosciences, cet ouvrage vous permettra de mieux prendre en compte les atouts et les contraintes de l'intelligence humaine dans le management des transformations des organisations. Des éclairages sur les processus humains, les motivations et les ressentis des acteurs de l'entreprise et leurs impacts systémiques vous aideront à dégager des bonnes pratiques et des outils pour conduire le changement. Dirigeants, managers et consultants trouveront ainsi les moyens de décrypter les enjeux humains grâce à des connaissances plus scientifiques et plus empathiques. Ils pourront mettre en oeuvre des stratégies innovantes qui transforment, simultanément, les compétences et les pratiques de l'entreprise.

Bernadette Lecerf-Thomas est spécialisée en coaching d'organisation. Expert en communication auprès des directions marketing puis en conduite du changement auprès des directions générales et des directions des systèmes d'information. Elle se consacre à transmettre ses connaissances (conférences, coaching, formation, supervision) et à coacher les acteurs de la transformation des entreprises.

Plus de détails...

 

384 pages.
17,6x10,6x1,6 cm.
Les décisions absurdes II: Comment les éviter Folio édition
Christian Morel. Publié le 23/01/2014 aux éditions Folio.

Thèmes : Epistémologie, Sociologie

Dans le premier tome des Décisions absurdes (Folio Essais n° 445), Christian Morel a posé les bases d'une «sociologie des erreurs radicales et persistantes». Il arrive que les individus prennent collectivement des décisions singulières et agissent avec constance dans le sens totalement contraire au but recherché. Aujourd'hui, Christian Morel reprend son enquête où il l'avait laissée et se penche sur l'émergence, dans des univers à haut risque, de dynamiques visant à favoriser la décision éclairée, à partir de cas d'école saisissants : le débat contradictoire a été déterminant pour la fiabilité des réacteurs nucléaires de la Marine américaine ; l'introduction d'une check-list de bloc opératoire a réduit la mortalité chirurgicale dans des proportions considérables ; ou bien encore, l'armée de l'air ne sanctionne plus les erreurs pour faciliter la remontée d'informations. À partir de ces expériences, l'auteur esquisse des «métarègles de la fiabilité», synthèse de lois sociologiques et de prescriptions cognitives, comme la formation aux facteurs humains, les politiques de non-punition, les processus d'avocat du diable ou l'interaction généralisée. La sociologie des décisions hautement fiables qu'il propose va à l'encontre des idées reçues et s'applique, par sa vision étendue, à toute activité.
Dix ans après Les Décisions absurdes, Christian Morel reprend son enquête où il l'avait laissée et se penche sur l'émergence, dans des univers à haut risque, de dynamiques visant à favoriser la décision éclairée. Renouant avec une marque de fabrique qui a fait ses preuves, il met à contribution des cas d'école saisissants, allant des cockpits des avions aux sous-marins nucléaires, en passant par les randonnées hivernales en haute montagne. Pour n'en donner que quelques exemples, l'auteur montre que le débat contradictoire a été déterminant pour la fiabilité des réacteurs nucléaires de la Marine américaine, que l'introduction d'une check-list de bloc opératoire a réduit la mortalité chirurgicale dans des proportions considérables ou que l'armée de l'air ne sanctionne plus les erreurs pour faciliter la remontée d'informations. À partir de ces expériences, Christian Morel esquisse ce qu'il appelle des «métarègles de la fiabilité», synthèse de lois sociologiques et de prescriptions cognitives, comme la formation aux facteurs humains, les politiques de non-punition, les processus d'avocat du diable ou l'interaction généralisée. La sociologie des décisions hautement fiables qu'il propose va à l'encontre des idées reçues et s'applique, par sa vision étendue, à toute activité.

Parallèlement à ses activités de cadre dirigeant dans une grande entreprise industrielle, Christian Morel mène une réflexion sociologique sur la négociation et la décision.

Plus de détails...

 

364 pages.
23,8x16,2x2,2 cm.
Les clés du savoir être interculturel. Optimisez vos relations à l'international. Négociez efficacement. Pilotez vos équipes à distance Afnor édition
Laurent Goulvestre, Anand Gokani. Publié le 30/11/2012 aux éditions Afnor.

Thèmes : Communication, Gestion des ressources humaines, Sociologie

Laurent Goulvestre est un facilitateur interculturel. Auteur, formateur et conférencier, il intervient dans les groupes industriels à travers le monde. Il donne aussi des conférences pour les Grandes écoles comme HEC, ainsi que des MBA en Chine, en Inde et au Brésil. Il facilite les relations entre les partenaires étrangers et français qui ont besoin de travailler ensemble. Il a formé plus de 3 000 personnes chez L'Oréal, Hermès, BMW, Rolls-Royce, AREVA ou encore l'Aérospatiale, mais aussi de nombreuses PME. Homme d'entreprise et ancien directeur export à l'étranger dans des groupes industriels comme Honeywell ou encore Rockwell, ParkAir, Link Engineering, Laurent Goulvestre intervient avec une parfaite connaissance de l'entreprise et de l'international.

Plus de détails...

 

282 pages. Broché.
xx cm.
Une sociologie de l'autodestruction : Addictions, auto-réclusion, errance, abandon de soi...
David Grange. Publié le 10/05/2010 aux éditions L'Harmattan.

Thèmes : Sociologie

Clochards, anorexiques, toxicomanes... en un peu moins de deux décennies de nouveaux personnages ont colonisé notre paysage médiatique, et le territoire de notre mal de vivre. Nous montrerons que leur singulier pouvoir de fascination vient de ce que la passion qui les rassemble, la passion de l'autodestruction, est aujourd'hui devenue le nouvel objet de la vieille pratique de l'exclusion, faisant d'eux l'exact équivalent pour notre temps de ce qu'avaient été le lépreux pour le Moyen-Age et le fou pour l'âge classique ; c'est-à-dire bien moins en fait la manifestation d'une terreur que celle d'une sourde tentation. En ces temps de performance, où il ne semble plus permis à quiconque de se dérober à l'action et à la responsabilité, il peut en effet quelquefois se trouver beaucoup de séduction, dans les idées d'absence, d'oubli... de rien. David Grange, né le 15 décembre 1974 à Valence, est docteur en sociologie. Chercheur associé au Laboratoire de Sociologie de Grenoble EMC2-LSG (Université Pierre Mendès - le France - Grenoble 2) ses travaux actuels s'orientent vers l'imaginaire du nihilisme et la problématique de l'autoenfermement.

Plus de détails...

 

185 pages. Broché.
xx cm.
L'économie équitable : Un nouveau projet de société
Maurice Décaillot. Publié le 29/04/2010 aux éditions L'Harmattan.

Thèmes : Gestion de production, Prospective et innovation, Sociologie, Stratégie et management

Il n'y aurait " pas d'alternative " à la société capitaliste ? Nos temps, pourtant, appellent clairement cette alternative, et beaucoup, déjà, en construisent le chemin ou s'y engagent. L'ouvrage s'efforce, à partir d'expériences et de travaux multiples, d'éclairer, en alliant la cohérence de fond des projets viables et la précision des tâches concrètes, les points essentiels abordés : comment aujourd'hui échanger et évaluer équitablement hors du déséquilibre marchand ; comment travailler librement, hors de la sujétion salariale au capital ; comment financer l'activité hors de la prédation affairiste comment rémunérer valablement les apports de savoir, les services ; comment, hors des affrontements concurrentiels et des spoliations oligopolistiques, coopérer solidairement comment, hors de l'arbitraire bureaucratique, réguler démocratiquement ; comment définir un projet d'activité à la fois efficient et justement rémunérateur ; comment instaurer, entre zones différentes, des échanges équitables pour tous. A partir des structures coopératives, associatives, démocratiques existantes, l'auteur propose une avancée vers de nouvelles structures et fonctions, afin que l'économie et, plus largement, toute la société changent vraiment pour plus d'humanité. Maurice Décaillot, Docteur en Sociologie économique, qui a pu connaître l'économie soviétique, l'autogestion yougoslave, la gestion d'une coopérative, l'expertise auprès de comités d'entreprise, est Expert agréé en Economie sociale et collaborateur de groupes de recherche universitaires. Il a publié notamment : Au-delà du Marché, l'économie humaine (La Dispute 1999), Demain l'économie équitable (L'Harmattan 2001), Le juste Prix, (L'Harmattan 2003).

Plus de détails...

 

416 pages. Broché.
xx cm.
Etre homme ou femme dans les organisations : Contribution à l'éclosion de l'économie de la connaissance
Lyvie Guéret-Talon, Florian Sala, Collectif. Publié le 27/04/2010 aux éditions L'Harmattan.

Thèmes : Gestion des ressources humaines, Sociologie, Stratégie et management

L'arrivée en masse des femmes dans l'entreprise bouleverse les pratiques managériales. Egalité, parité, complémentarité, solidarité, discrimination positive... comment manager une composante incontournable de chaque être humain, son sexe biologique, social et culturel ? Intuitivement, les enjeux semblent très importants pour une époque qui cherche ses repères dans une grande mutation économique et sociétale. Mais pourquoi la diversité de genre serait-elle une réelle opportunité pour les entreprises ? Peut-on lier reconnaissance, bien-être et performance ? Cet ouvrage apporte des éléments de réflexion et de confrontation sur l'une des problématiques majeures de notre 21ème siècle : le vivre ensemble. Le défi au sein des organisations comme dans la vie de tous les jours, reste la prise en compte des individus pour ce qu'ils sont dans leur diversité, leurs talents, leurs attachements aux valeurs communes d'humanité. Au-delà des études classiques sur la situation des femmes dans la société, les auteurs de ce livre collectif, au fil des pages, argumentent des points de vue originaux sur le coeur de la question : quelles libertés de femmes ? Et par là même contribuent à une réflexion plus large à la liberté de tous les acteurs. Homme, femme... et après ? Plonger dans cette lecture devient une occasion d'enrichir son regard par une approche volontairement croisée entre Psychanalyse et Management pour une question où sexe, genre et diversité se conjuguent volontiers au temps de l'aventure humaine.

Plus de détails...

 

291 pages. Broché.
xx cm.
La reconversion des hommes et des territoires : Le cas Metaleurop
Olivier Mazade. Publié le 02/04/2010 aux éditions L'Harmattan.

Thèmes : Audit et organisation, Gestion de production, Gestion des ressources humaines, Sociologie

La fermeture d'une grande entreprise industrielle fait figure de drame économique et social. Parce qu'elle contribue à la fragilisation de la société salariale et du tissu industriel local, la disparition d'une grande entreprise inquiète et provoque diverses initiatives pour tenter d'en limiter les conséquences. L'annonce de la fermeture de l'usine Metaleurop Nord le 17 janvier 2003, fonderie de plomb et de zinc installée à Noyelles-Godault (Pas-de-Calais) depuis plus d'un siècle, sans préavis ni plan social, sans participation financière à la dépollution ni contribution à la reconversion du territoire, a suscité une grande émotion. Les termes de " lâchage, ", de " patron voyou ", ont été mobilisés jusqu'au sommet de l'Etat. Le cas de Metaleurop illustre le " scénario catastrophe " de la mise au chômage de salariés relativement âgés dans un bassin déjà frappé par la désindustrialisation et les problèmes d'emploi. Pour le territoire, il s'agit de dépolluer et de réhabiliter, avant de " revitaliser " par de nouvelles activités " durables ". Pour les 830 salariés de l'usine, devenus chômeurs, commence une période de transition professionnelle. Notre enquête mobilise diverses techniques de recueil de données (observations, questionnaires, entretiens) et repose sur un suivi des événements de janvier 2003 à décembre 2009. Après avoir montré le processus qui conduit cette usine à la fermeture, ce livre propose une analyse des différentes phases qui composent la transition professionnelle. La dernière partie est consacrée à la reconversion du territoire et aux actions engagées pour revitaliser le site et son périmètre. Olivier Mazade est membre du Centre lillois d'études et de recherches en économie et en sociologie (CLERSE, UMR-CNRS 8019) et maître de conférences en sociologie à l'université de Lille-1.

Plus de détails...

 

317 pages. Broché.
xx cm.
Penser les questions sociales et culturelles contemporaines : Quels enjeux pour l'intervention sociale ?
Manuel Boucher, Collectif. Publié le 24/02/2010 aux éditions L'Harmattan.

Thèmes : Sociologie

Les transformations sociale et économique d'inspiration néolibérale et le traitement sécuritaire des inégalités sociales réinterrogent les modèles de protection et d'action sociales développés durant le vingtième siècle. Aux avant-postes de ces métamorphoses, les acteurs sociaux courent alors le risque de s'inscrire dans un espace " social-sécuritaire " tourné principalement vers la recomposition du contrôle social au détriment du renouvellement de leurs capacités d'émancipation. Pour éviter de sombrer dans un pessimisme favorable au développement d'une pensée catastrophiste et réactionnaire hostile à tout mouvement, les acteurs de l'intervention sociale doivent donc s'armer intellectuellement s'ils veulent identifier et comprendre les nouvelles questions sociales et culturelles et ainsi renouveler leurs pratiques sans renier les valeurs humanistes émancipatrices intrinsèques du " travail social ". Dans cette perspective, cet ouvrage collectif rassemblant d'éminents spécialistes du champ social et politique a une double ambition : faire une sorte d'état des lieux des connaissances produites sur les questions sociales et culturelles contemporaines ; montrer que la production de la recherche et sa valorisation dans le champ de l'intervention sociale peut permettre à cet espace hétérogène de sortir de l'hétéronomie. Les contributions et points de vue proposés dans ce livre constituent une ressource pour toutes celles et ceux qui souhaitent comprendre pour mieux agir et participer ainsi à la construction d'une société d'individus libres et solidaires à la fois. Manuel Boucher est président de l'Association des chercheurs des organismes de la formation et de l'intervention sociales (ACOFIS). II est docteur en sociologie de l'EHESS, titulaire d'une habilitation à diriger des recherches (HDR) soutenue à la Sorbonne-Paris IV et directeur scientifique du Laboratoire d'étude et de recherche sociales (LERS) de l'Institut du développement social (IDS-IRTS) de Haute-Normandie (Canteleu/Rouen).

Plus de détails...

 

236 pages. Broché.
xx cm.
Economie sociale et solidaire : Nouvelles trajectoires d'innovations
Sophie Boutillier, Sylvain Allemand, Collectif. Publié le 29/01/2010 aux éditions L'Harmattan.

Thèmes : Prospective et innovation, Sociologie

L'économie sociale et solidaire (ESS) a pris depuis ces vingt dernières années une ampleur considérable. S'il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la crise financière de 2008 a confirmé cette tendance, il est d'ores et déjà acquis qu'elle a suscité un regain d'intérêt pour cette économie. Un double constat, que nombre de chercheurs et de journalistes peuvent aisément faire. Cependant, demeure la douloureuse question de la définition de l'ESS, et peut-être plus encore de son rôle économique et social en ce début de 21e siècle. Pour quelles raisons, alors que la société humaine est parvenue à maîtriser des technologies et des savoirs de haut niveau bute-t-elle encore et toujours sur la question de la répartition d'une richesse matérielle et immatérielle qui est (paradoxe à part) le fruit d'un travail collectif ? Ce numéro de Marché et Organisations regroupe neuf contributions traitant de différents aspects de l'ESS : définition, liaison entre le capitalisme et l'ESS, les expériences en matière de démocratie participative locale, l'entrepreneuriat social, les démarches agro-environnementales, les coopératives qui se mondialisent et le crédit coopératif.

Plus de détails...

 

183 pages. Broché.
xx cm.
Pensées pour le futur de nos territoires : De la société de la connaissance à une nouvelle civilisation dans nos territoires
Christian Lemaignan. Publié le 27/01/2010 aux éditions L'Harmattan.

Thèmes : Gestion de la connaissance, Sociologie, Urbanisme et construction

Inventer le futur devient une obligation dans la vie quotidienne des élus, des responsables de collectivités territoriales, des citoyens des conseils de développement... Souvent harassés de tâches juridiques, fiscales, techniques, ils ne prennent pas le temps de découvrir les résultats des chercheurs dans des domaines qui touchent le devenir de leur territoire. Cet ouvrage rend compte de travaux récents de chercheurs, philosophes, économistes, sociologues, concernant les évolutions rapides de nos sociétés. Illustré de travaux comparatifs, le livre propose des réflexions concernant le passage de cette société de la connaissance, déjà si peu maîtrisée, à une société nouvelle, une nouvelle civilisation. D'un monde mécanique hérité des deux siècles d'industrialisation précédents, ne passons-nous pas à travers une civilisation dans laquelle la vie retrouve sa place, les rapports de l'homme avec la nature commencent à devenir plus sains, le rapport de nos sociétés à la planète se transforme sous la pression des événements catastrophiques ? Nouveaux rapports à l'espace, nouveaux rapports au temps, nouveaux rapports à la nature, nouveaux rapports à la connaissance, sont les enjeux de cette nouvelle civilisation. A travers les propres travaux de l'auteur et des travaux d'une quinzaine de scientifiques, le lecteur trouvera des pistes de questionnement utiles pour l'action publique. Christian Lemaignan, docteur en Sciences de l'Information et de la Communication, a été : - Professeur associé à l'Université de Poitiers (2001-2007), Conseil en Management de l'Innovation Territoriale (1994-2001) ; Auparavant PDG et consultant du cabinet 3 IN (1981-1994), conseiller GRH Bertin et Cie (1971-1981), consultant chez Alexandre TIC (1968-1971). Actuellement conseiller au CCSTI de Poitiers (Espace Mendès France) et membre de l'Institut Charles Gros (Paris : plate-forme " Créativité et Territoire ").

Plus de détails...

 
Pages :   1   2   3   4   5   6   Suivante

gestiondeprojet.com | Logiciels | Liens | Forums | Sondages | Livres | Guides


Copyright 1999-2017 gestiondeprojet.com Tous droits réservés.